The Batard Blog

Si Skyrock commence son intrusion dans le rap, 1996 brille surtout par l’absence des piliers/pionniers du rap de France. Monopolisée par la nouvelle génération, la scène s’offre un premier lifting intégral. Rafraichissant.

Part I / Part II / Part III / Part IV / Part V / Part VI / Part VII

1996, c’est le début de l’application de la loi du 1er février 1994 qui impose aux radios privées de diffuser au minimum 40% de chansons d’expression originale française. Une opportunité pour Pierre Belanger, patron d’une antenne alors en relative souffrance, de se déporter sur un créneau qu’il perçoit porteur en auditeurs : « Avec ses coûts de production aisés et sa créativité évidente, on savait qu’on pouvait compter sur le rapd’autant que sa scène française avait déjà dix ans d’histoire derrière elle ». Skyrock va donc progressivement convertir sa rotation musicale – jusqu’alors réplique de celle d’NRJ et de Fun Radio…

View original post 1 343 mots de plus