On nous ment!

Chaque minute qui passe, les gouvernements soutiennent les énergies fossiles à coups de millions de dollars, mais les grands États pollueurs affirment qu’ils n’ont pas l’argent nécessaire pour aider les pays vulnérables confrontés à des inondations, des sécheresses et des cyclones.

Les nations les plus pauvres disent aujourd’hui que sans cet argent, elles ne sont pas en mesure de signer l’accord mondial pour le climat qui doit être finalisé à Paris dans quelques semaines. C’est une impasse désastreuse. Mais si nous sommes suffisamment nombreux à élever nos voix maintenant et à dévoiler ce double-jeu, nous pourrons sauver l’accord et débloquer les financements nécessaires pour aider celles et ceux qui en ont tant besoin.

Dans quelques jours, 80 ministres du monde entier vont se réunir et tenter de trouver une solution. Le gouvernement français préside cette réunion et souhaite obtenir un accord. Adressons au président François Hollande et à ses ministres en charge un appel massif du public pour qu’ils endossent leur rôle de leaders et que les fonds publics, en France comme ailleurs, soient retirés des énergies fossiles et réinvestis dans la protection du climat dans les pays les plus vulnérables. Signez maintenant! Avaaz leur remettra directement cet appel.

Signez la pétition ici :

https://secure.avaaz.org/fr/finance_100_clean_loc1/?bmnPydb&v=67510