Ajoutée le 15 nov. 2015

Morceau inédit de L’HEXALER « Drapeau blanc » /
Prod. Metronom (Kids of Crackling) /
Mix. Metronom (Kids of Crackling) /

Refrain :

Comment finira-t-on? A chaque fois ça recommence.
Les médias, la politique et les images choquantes.
J’appelle à la paix, on me dit que c’est pas l’moment.
On ne sauvera pas des vies en recouvrant la mort d’un drapeau blanc.

Couplet :

Je sais qu’un drame en cache souvent un autre.
Personne ne payera en savourant la note.
Salées comme les larmes qui se laissent aller.
C’est la guerre et ça l’est une fois que les âmes sont désarmées.
Combien de victimes depuis la nuit des temps?
Quand nos vies dépendent de ceux qui nous dirigent.
Difficile de positiver, la pression m’étrangle.
Y a ceux qui se pendent peu à peu et ceux qui se détendent.
Devant l’écran, c’est facile de peser le pour et le contre.
Où sont les gens quand il s’agit de faire bouger le monde???
Je suis forcé d’avouer qu’on nous prend pour des cons.
Ils trafiquent déjà le prochain coup au fond de la cours des comptes.
Les mensonges planent, les faits réels s’étouffent.
Mais qui êtes-vous? Pour me faire croire que l’éphémère sait tout.
La panique est semée et s’énervent les troupes.
La douleur se resserre et les gorges se nouent.
Donc je donne le meilleur en sondant ma tristesse.
A l’heure où tous les coeurs, eux, sont en « batterie faible ».
J’ai rêvé que ces mots nous uniraient sans trêve,
que je partirais entier en laissant l’univers en paix.

Refrain :

Comment finira-t-on? A chaque fois ça recommence.
Les médias, la politique et les images choquantes.
J’appelle à la paix, on me dit que c’est pas l’moment.
On ne sauvera pas des vies en recouvrant la mort d’un drapeau blanc.

Comment finira-t-on? A chaque fois ça recommence.
Comment? Si quelqu’un sait, qu’il me dise comment?
Comment en est-on arrivé là?
Hélas, y a pas de mot à part que l’homme est lâche.
Pour tous les disparus.
La vie est arrogante, même la mort agite son drapeau blanc.
Ceux qui restent et qui souffrent en silence.
La vie est arrogante, même la mort agite son drapeau blanc